+331 43 79 33 64 plautier@lautieravocats.com

Règlement de compte contre les auteurs des Simpsons

L’acteur Frank Sivero, interprète du mafieux Frankie Carbone dans Les Affranchis de Martin Scorsese (1990) n’apprécie pas du tout l’existence d’un personnage lui ressemblant dans la série animée « Les Simpsons », ou en tout état de cause, utilise l’argument pour déposer une plainte avec une demande de 250 millions de dollars au studio Fox.

 

 

Il est tout de même à rappeler qu’il aura attendu le 25ème anniversaire des Simpsons pour s’en émouvoir.

Ainsi, dans une plainte déposée le mardi 21 octobre auprès d’un tribunal de Los Angeles, il  argumente qu’il s’agit d’un plagiat : le personnage de Franckie Carbone ayant été selon lui développé selon son caractère même, sans l’aide de script. Frank Sivero affirme par ailleurs que les producteurs du dessin animé devaient faire un film avec lui. Ce projet ne s’étant jamais concrétisé, ils se seraient contentés de l’utiliser pour créer le personnage de Louie .

sivero

(C) 20TH CENTURY fox

Membre de la pègre de Springfield commandée par le parrain Fat Tony, ce dernier aurait « une apparence et des manières qui évoquent » l’acteur italo-américain, également aperçu dans Le Parrain II de Francis Ford Coppola, détaille la plainte . Le plaignant, ajoute qu’en 1989 il habitait dans le même immeuble que les scénaristes des Simpsons, à Los Angeles et qu’ils ont profité du succès du film pour créer le personnage de Louie.

20TH CENTURY FOX

(C) 20TH CENTURY fox

Les juges auront donc à se poser l’épineuse question d’existence de stéréotypes réels ou fantasmés des seconds couteux de la mafia italo-américaine, lesquels ont toujours eu leur style (entre autres vestimentaires), mis à l’honneur dans des films comme Le Parrain ou les Affranchis.

Franck Sivero n’a pas été vu sur les écrans, depuis 2008. Par contre son actualité procédurale est chargée:  il avait déjà fait parlé de lui l’été dernier en poursuivant une en poursuivant en justice une épicerie fine de Californie… pour avoir baptisé un sandwich le « Frankie Carbone » sans son accord.


 

Source: le Monde.Fr