+331 43 79 33 64 plautier@lautieravocats.com

Le site Musopen : musique réellement libre?

Le site internet MusOpen, un site web qui se dit favorable à la musique libre déclare vouloir : « Libérer les oeuvres tombées dans le domaine public des droits voisins ».

Une levée de fonds communautariste auprès des internautes a été lancée pour réunir 11 000 dollars et ré-enregistrer des symphonies de grands musiciens tels que Beethoven, Brahms ou encore Tchaïkovski.

L’obectif est de ré-enregistrer des oeuvres de la musique classique dont les doits d’auteur sont tombés dans le domaine public, mais sur lesquels les mainsons de disques détiennent des droits voisins de producteurs et son propriétaires des masters, pour ensuite les proposer gratuitement et librement aux internautes.

L’idée est « d’engager un orchestre de renommée internationale pour enregistrer et libérer les droits des symphonies de Beethoven, Brahms, Sibelius et Tchaïkovski ». Le seuil à atteindre est de 11 000 dollars avant le 14 septembre prochain. Ils en sont à 8 328 dollars. Cette somme permettrait de payer l’orchestre pour qu’il joue les différentes symphonies.

Les musiciens de l’orchestre devront accepter de renoncer à leurs droits sur les enregistrements réalisés. Pour l’heure, seule la musique classique est concernée par cette opération, mais rapidement , d’autres genres pourraient être concernés (early jazz, beep bop, etc ..).

Si le procédé communautariste peut séduire, certaines questions se posent : – celle de la qualité des interprétations, – celle d’une nouvelle atteinte des droits voisins des artistes-interprètes, mais aussi des producteurs phonographiques, déjà mis à mal par la crise de l’industrie du disque; – le « tout gratuit » est-il réellement une finalité en soi, et ne va -t-il pas lentement mais sûrement appauvrir la création ?


Source: Numerama